dimanche 6 mai 2012

Ateliers et dédicaces au Festin de livres



Article du Midi Libre du 6 Mai 2012 !

Festin de livres et Animajeux ont donné vie à la place Vieille
Midi Libre
06/05/2012, 17 h 39 | Mis à jour le 06/05/2012, 17 h 42
Pendant deux jours, la place Vieille est redevenue ce qu’elle était de longue date, le centre et le poumon de Beaucaire. Ce lieu magique qui, pendant de nombreuses années, a été le décor naturel de la vie beaucairoise, puis utilisé comme décor dans plusieurs films, veut à juste titre retrouver ses titres de noblesse. Les anciens ont en mémoire les fêtes du Drac présidées par le "maire de la place Vieille"… Certains persistent à croire à juste titre que cette place mérite mieux.
Festin de livres et Animajeux ont trouvé un écrin à leur mesure dans cet espace que le soleil, après hésitation, s’est efforcé d’inonder de ses plus beaux rayons.

La journée de vendredi a été consacrée aux scolaires, qui s’en sont donné à cœur joie avec Animajeux. Ils ont éprouvé du plaisir avec ces jeux dénués de toute informatique, où la matière est omniprésente et où les pions s’entrechoquent. Où les sens sont mis à l’épreuve où le perdant et le gagnant se parlent, se voient et se serrent la main... Tout cela est bien loin du monde virtuel et cela ne fait pas de mal. Bravo aux animateurs de la Ligue de l’enseignement.

Pendant deux jours, “L’épicerie de Cécile” s’est transformée en Kamichibaï, théâtre de papier à mi-chemin entre guignol, le cinéma et le diaporama. Avec comme fil conducteur L’Histoire de Dardaillan le petit cheval de Camargue, un conte de Valeria Jourcin Campanile, mis en scène par Éliane Portales, que tous les enfants de Beaucaire connaissent sous le nom de "la dame de la bibliothèque". Encore une fois, avec sa voix et ses yeux, elle a transporté son auditoire dans le rêve.
A quelques mètres, dans son atelier, Michel Latorre a convaincu les enfants que le livre est forcément une richesse quand on se donne tant de mal à le relier… Avec lui, tous les artisans et créateurs de la place Vieille ont parlé de leur métier, de leur passion. Sur la place, une nouvelle venue, Alima Tsabet, artiste sculpteur, donne une deuxième vie à des tas d’objets qu’elle récupère ici et là pour leur faire remplir une nouvelle mission fonctionnelle et décorative.

Festin de livres, c’est aussi Gérard Abizanda, dessinateur, peintre sculpteur, créateur de bandes dessinées qui présente les premières planches de sa prochaine BD, Le trésor des Républicains, avec pour décor Beaucaire et ses environs. Des auteurs sont aussi venus rencontrer leurs lecteurs, ils sont connus ici : Jacky Simeon, Fabrice Mondejar, Olivier Prince, Arnaud Gilles.
Festin de livre, pour sa deuxième édition, a été un vrai régal. Les amateurs devront attendre une année pour savourer la troisième édition.